Des aides pour financer vos aménagements

  • Des aides pour financer vos aménagements
L’adaptation de la cuisine et des autres pièces de la maison (salle de bains, dressing...) est nécessaire aux personnes à mobilité réduite qu'il soit en fauteuil ou non ainsi qu'à leur entourage.

Ces aménagements peuvent s'avérer plus ou moins couteux selon les paramètres souhaités, et ne font pas forcément partie du budget familial. Voici quelques exemples d'aménagement utile pour des personnes handicapées:

Ces installations sont donc plus couteuse qu'une cuisine ordinaire !

Voici les différentes aides qui peuvent vous concerner :

LE CREDIT D’IMPOTS

Les particuliers, qu'ils soient handicapés/âgés ou non, peuvent bénéficier d'un crédit d'impôts sur le coût des équipements permettant de rendre des meubles de cuisines variables en hauteur :

Montant du crédit d’impôt (déductible de l’imposition sur le revenu) :

25% du montant TTC des dépenses d'installation ou de remplacement d'équipements spécialement conçus pour les personnes âgées ou handicapées ouvrant droit à ce crédit d'impôt. La liste de ces équipements est fixée par arrêté
Plafond : 5 000€ pour une personne seule et 10 000€ pour un couple

Conditions d'obtention :

Que l'équipement soit intégré à une résidence principale située en France.
Que le logement soit achevé.
ou acquis neuf depuis le 01/01/2005.
ou acquis en l'état futur d'achèvement et qui sera achevé dans l’année en cours.

Et c’est tout ! Il n’est en effet pas nécessaire de justifier de son âge ou de son handicap. Dans la mesure où ces aménagements améliorent l’habitat et le rendent favorable au maintien à domicile, l’Etat donne un coup de pouce, comme dans le domaine des économies d’énergie.

LES AIDES FINANCIERES DE L’ALGI

L’ Association pour le Logement des Grands Infirmes attribue des aides sous forme de prêt à 1 % pouvant être complété d'une subvention.

Les frais de dossiers sont de 76 euros quelque soit la décision finale auxquels viennent s'ajouter des frais d'étude variables en fonction du devis.


LA PRESTATION DE COMPENSATION DU HANDICAP (PCH)

Cette aide est dispensée par la MDPH (Maison Départementale Des Personnes Handicapées).

Cette structure existe dans chaque département et dépend du Conseil général. Son rôle est de rassembler l’ensemble des informations utiles aux citoyens souffrant d’un handicap physique ou mental.

Grâce aux MDPH, les personnes en situation de handicap peuvent accéder aux informations sur le matériel adapté à leur projet de vie, comprendre les financements auxquels ils ont droit pour adapter leur logement, leur cadre de vie scolaire ou professionnel, leurs loisirs… ainsi que pour financer des aides humaines.

Montant de l’aide :

En ce qui concerne l’adaptation du domicile, la PCH peut représenter un montant de 10 000 euro par période de 10 ans.

Conditions d'obtention :

Etre âgé de moins de 75 ans.
Etre porteur d’un handicap reconnu avant 60 ans.
Avoir une difficulté absolue pour 1 activité (ex : se laver, se déplacer, cuisiner…)
Avoir une difficulté grave pour 2 activités
Il n’y a pas de conditions de ressources.
Il faut établir un dossier, procéder à une étude du besoin avec un ergothérapeute, et être en possession de deux offres de prix de professionnels…

LES AIDES FINANCIERES DE L’ANAH


L’ANAH est l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat.
Montant de l’aide :

55 à 70% du montant total HT des travaux.
Plafond : 5600€ tous les 5 ans.

Conditions d'obtention:
Conditions de ressources.
Logement de plus de 15 ans.
Logement privé.
Résidence principale.
Engagement d’y rester au moins 6 ans

L’APA : L’ALLOCATION PERSONNALISEE A L’AUTONOMIE

Le conseil général attribue l'allocation personnalisée à l'autonomie (A.P.A), une aide financière mensuelle à destination des personnes âgées dans le cadre du financement des aides humaines & techniques.
Montant de l’APA :
À domicile, le montant maximum mensuel de l'Apa est en 2010 était de :
1 235,65 € en cas de classement en Gir 1 ;
1 059,30 € en Gir 2 ;
794,35 €en Gir 3 ;
529,56 €en Gir 4.
Le montant minimum est de 26,58 €. En deçà de ce montant, l'Apa n'est pas versé.

Conditions d'obtention
Être âgé de 60 ans ou plus.
Être en manque ou en perte d'autonomie en raison de son état physique ou mental.
Avoir besoin d'une aide pour l'accomplissement des actes essentiels de la vie ou être dans un état nécessitant une surveillance régulière (groupe 1 à 4 de la grille AGGIR ).
Résider de façon stable et régulière en France

Une fois attribuée, la personne âgée doit respecter certaines obligations envers le Conseil général.